A l’occasion de la fermeture de la pêche en 1ère catégorie, je vous propose une promo de -20% sur la prestation du moniteur guide de pêche.

Offre valable de début septembre jusqu’à la fermeture de la pêche en 1ère catégorie , le 3ème week-end de septembre. Soit 3 semaines de promo !

Destinations : Vallée du Lot et autres secteurs de Lozère

Durée : guidage à la journée ou stage de 2 à 5 jours.

Lieu : Lozère – Barjac ou Mende(48)

Rivières  : Lot aval, Colagne, Allier, Chassezac, mais aussi parfois la Truyère, le Tarn … selon les conditions du moment

Lacs et réservoirs : Charpal, Ganivet, le Bouchet, …

Poissons : Truites farios et ombres communs, mais aussi sur certains parcours truites arc en ciel, chevesnes, barbeaux, vandoises (et même des perches et des brochets si vous voulez aller faire un tour au lac de Charpal)

Techniques de pêche : Au choix, toutes technique de pêche à la mouche et (ou) « Toc moderne » aux appâts naturels et en nymphes artificielles

Encadrement : Moniteur de la Fédération Française de Pêche à la Mouche, Guide de Pêche diplômé d’état, BPJEPS et BE Accompagnateur en Moyenne Montagne,

Niveau : initiation,perfectionnement et approfondissement, parcours d’accès facile à sportif,

Groupe :  stage de 2 / 3 pêcheurs d’un niveau équivalent et sur demande cours particuliers à la journée

Période favorable : promo « fermeture » – 20 % sur les guidages, chaque année du 1er lundi de septembre (rentrée scolaire),  jusqu’à la fermeture de la pêche en 1ère catégorie, le 3ème week-end de septembre, soit 3 semaines !

Descriptif :

La période estivale est de plus en plus systématiquement marquée par des étiages sévères, des sècheresses et des épisodes caniculaires. Des relativement conditions défavorables à la pratique de la pêche et à la bonne santé de nos milieux aquatiques.

Toute fois, en septembre, les jours commencent à raccourcir, les températures baisses notamment la nuit, et quelques orages peuvent venir gonfler les cours d’eau. La rivière reprend vie et la pêche reprend de l’intérêt. Parfois même, elle peut être excellente ! De plus, sans être un fervent partisan des barrages, il faut bien reconnaître que sur certains parcours le maintien des niveaux d’eau grâce aux lâchés, peut également offrir des conditions favorables à la pratique de la pêche. C’est ce que les américains appellent des « Tail Water », littéralement « l’eau de queue », parcours sous barrage qui fonctionnent à l’envers, avec de l’eau fraiche tout l’été.

Souvent négliger, les semaines précédent la fermeture de la pêche à la truite sont une période intéressante et agréable pour venir s’initier ou se perfectionner dans les différentes techniques de pêche en rivières ou en lacs et réservoirs (mouche sèche, nymphe au fil, streamer, … mais aussi Toc aux appâts naturels ou en nymphes artificielles).

Pour les amoureux des rivières :

La Colagne et Le Lot aval : En fin d’été, le barrage du Charpal maintient un niveau d’eau acceptable sur la Colagne et la partie aval du Lot lozérien, jusqu’aux confins du département de l’Aveyron (12) où il m’arrive de faire des excursions car on y trouve de belles truites fario et arc en ciel jusqu’en 2ème catégorie.

L’Allier : Sous le barrage de Naussac, la rivière s’enfonce dans des gorges sauvages qui offrent des potentiels intéressants pour la pêche des salmonidés et notamment de l’ombre commun. En septembre, le niveau d’eau est souvent puissant et se prête essentiellement à une pêche en nymphe à l’espagnole ou au toc, mais une belle éclosion sur un lisse n’est jamais exclus. Beaucoup plus en aval, dans sa partie en 2ème catégorie situé en haute-Loire (43), la truite arc en ciel a été introduite aux côtés des ombres et peut donner de très gros individus, idéal pour découvrir la pêche au streamer en rivière …

Le Chassezac : C’est la 3ème rivière lozérienne avec des parcours sous barrages. On est là sur le bassin méditerranéen dans des paysages typiquement cévenols. La truite fario règne en exclusivité sur ces secteurs de pêche. Seul petit problème, les niveaux d’eau y sont variables. En fin d’été, il peut arriver que le niveau des barrages est déjà tellement bas que les lâchés d’eau sont diminués au strict minimum. Mieux vaut se renseigner avant de faire la route …

Autres rivières : en fonction de la localisation des orages de fin d’été, toutes les rivières de Lozère peuvent à tout moment offrir quelques jours de pêche sympathique. C’est le travail du guide, être au bon endroit, au bon moment ! Pour les débutants, une journée dans les gorges du Tarn où foisonne de nombreux chevesnes et vandoises permet de progresser à la mouche tout en s’amusant de façon fort agréable dans un décor majestueux. De même, en cette saison, les rivières des hauts plateaux de l’Aubrac et de la Margeride (Truyère, Rimeize, Chapeauroux, Bès) peuvent être amusante à pêcher à l’aide d’imitation de sauterelles que les truites attaquent violemment.

p1020638-bis

Et si vous êtes prêt à découvrir la pêche en lac :

Le lac de Charpal : le plus grand « no-kill » de France réservé à la pêche du brochet au streamer (190 ha). La pêche y est possible du bord en « waders », en float-tubes et en barque. Après plusieurs années d’interdiction de pêche, la population de brochets y est extraordinaire et de nombreux spécimens approchent et dépassent le mètre.

Le lac de Ganivet : Petit lac de retenue sur la Colagne régulièrement empoissonné en truites arc en ciel pour le plus grand plaisir des pêcheurs. La pêche en barque ou en float-tube est la plus productive.

Le Lac de Naussac : le plus vaste des Lacs lozériens avec 1050 ha et de superbes criques sauvages où se tiennent embusqués de beaux brochets et des bancs de grosses perches ainsi que des truites. Pêche du bord, en float-tube et en barque.

Le plan d’eau du Mas d’Armant : attenant au lac de Naussac, ce plan d’eau est régulièrement empoissonné en truites arc en ciel pour le plus grand plaisir des pêcheurs. Pêche du bord, en float-tube et en barque.

Le lac du Bouchet : Formé dans un ancien cratère, il s’étend sur 44 hectares au cœur d’une immense forêt de sapins. La pêche en barque ou en float-tube est la plus productive. Dans les eaux fraiches et oxygénées du lac, les truites arc en ciel de belle taille sont fort combatives et vous mettrons régulièrement au backing !

p10301441

Plus d’infos :

Pour recevoir la fiche descriptive, les tarifs, les possibilités d’hébergement et le plan d’accès cliquez ici

Les vidéos des stages

Stages adultes
Hébergement en hôtel
Niveau de difficulté : Initiation et perfectionnement, au choix mouche ou toc, parcours d'accès facile à sportif
Pêche à la mouche sur l'Allier en 2ème catégorie